Revue de la presse française

Par : Lisa |  Mots clés : FRANCE, REVUE DE PRESSE
French.china.org.cn | Mis à jour le 21-04-2017

Voici les principales informations à la Une de journaux français parus vendredi :

- - -

LE FIGARO

Attaque terroriste sur les Champs-Élysées

Un assaillant a tué un policier et en a blessé deux autres avant d'être tué à son tour. L'EI a revendiqué la fusillade. La barbarie vient de frapper de nouveau la capitale en plein cœur. Dix-sept mois après les frappes kamikazes qui avaient fait plus de 130 morts à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015, le souffle du terrorisme a semé la mort jeudi soir dans le quartier hautement symbolique des Champs-Élysées. L'acte a été revendiqué par Daech via son agence de propagande Amaq : "L'auteur de l'attaque des Champs-Élysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge et c'est un des combattants de l'État islamique". Un policier a été lâchement assassiné et deux de ses collègues blessés, dont au moins un grièvement par balles. Un assaillant a été abattu par un tir de riposte. En démantelant une cellule islamiste à Marseille en début de semaine, les services antiterroristes pensaient avoir écarté de justesse le scénario tant redouté, celui d'une attaque majeure en pleine campagne présidentielle.

- - -

LE MONDE

La fin de campagne confirme la défiance des électeurs envers les candidats

L'incertitude sur le résultat du premier tour, l'indécision d'une partie de l'électorat s'expliquent en partie par le désenchantement des Français vis-à-vis des responsables politiques. La fin d'une campagne marquée par les affaires et la tentation antisystème confirme le fossé qui se creuse entre les citoyens et leurs élus. Macron met en scène le soutien de Le Drian, Fillon celui de Juppé. A Marseille, Le Pen mène la charge contre l'immigration. Alors que leur candidat organisait un grand rassemblement à Paris, les socialistes préparent déjà l'après-Hamon.

- - -

LIBERATION

Pour les vaincus, plus dure sera la suite

Au-delà du destin personnel des perdants de dimanche, quels qu'ils soient, les séquelles dans leurs familles politiques seront lourdes. Obligeant la gauche comme la droite à une profonde remise en question. C'est une trivialité : en politique, il ne fait jamais bon perdre. On peut immédiatement objecter que certaines défaites (comme celle de François Mitterrand en 1974 ou de Lionel Jospin en 1995) peuvent préparer les victoires de demain. Mais ce ne sera pas le cas de cette présidentielle. Dès dimanche soir, ce sera malheur aux perdants. Un adage particulièrement vrai pour le candidat des deux partis traditionnels, François Fillon et Benoît Hamon. Et dans une moindre mesure pour Marine Le Pen. Ces trois-là ne jouent pas uniquement leur destin personnel avec ce premier tour, mais plus largement l'avenir de leur parti. Son leadership, mais également son positionnement idéologique.

- - -

LES ECHOS

Pourquoi Orange fait le pari d'une banque gratuite

L'opérateur télécom espère conquérir 2 millions de clients pour sa nouvelle offre de banque 100% mobile. En grande pompe, l'opérateur télécom a annoncé jeudi le lancement de son offre bancaire début juillet. Celle-ci adopte les codes des néobanques qui émergent dans le secteur pour concurrencer les acteurs traditionnels. 100% mobile, la banque d'Orange se veut à la pointe des technologies. Grâce à des offres qui mêleront les services financiers et la vente de smartphones ou d'offres de téléphonie, l'opérateur espère mieux utiliser son réseau de boutiques et fidéliser ses clients. A horizon dix ans, Orange espère attirer au moins 2 millions de clients. Le pari est osé dans un secteur déjà saturé. Mais Orange arrive à un moment clef où les acteurs traditionnels sont bousculés par le digital et doivent faire face à des règles de concurrence moins favorables en Europe. Dans ce contexte, Orange pense avoir toutes les cartes en main.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Les dernières réactions            Nombre total de réactions: 0
Sans commentaire.
Voir les commentaires
Votre commentaire
Pseudonyme   Anonyme
Retournez en haut de la page