Egypte : le président souhaite accélérer le développement du réseau ferroviaire afin de réduire les accidents de train

Par : LIANG Chen |  Mots clés : Egypte-Sisi-réseau ferroviaire
French.china.org.cn | Mis à jour le 13-08-2017

Le président égyptien Abdel-Fattahal-Sissi a demandé samedi au gouvernement d'accélérer ledéveloppement du réseau ferroviaire du pays afin d'éviter lesaccidents de train meurtriers, a indiqué dans un communiqué leporte-parole de la présidence, Alaa Youssef.

M. Sissi s'exprimait à l'occasiond'une réunion avec son ministre des Transports, Hesham Arafat, lelendemain d'une collision entre deux trains qui a fait au moins 49morts et plus de 130 blessés à Alexandrie, sur la côte nord dupays.

"Le président a donné l'ordred'établir des comités techniques chargés d'évaluer la maintenanceet de déterminer quelles pièces sont nécessaires pour les trains etles infrastructures ferroviaires", a indiqué le porte-parole.

M. Sissi a également demandé dedévelopper les systèmes de signalisation électriques afin deréduire la dépendance aux éléments humains, de limiter lesaccidents de ce type et d'intensifier l'adoption de mesures pour lasécurité des passagers.

Pour sa part, M. Arafat a indiquéque son ministère s'employait à moderniser le réseau ferroviaire etque des enquêtes seraient ouvertes immédiatement pour tout retardou incident.

Samedi, le procureur général del'Egypte a confié à un organisme de génie militaire la mission deprocéder à un contrôle technique du réseau ferroviaire afin devérifier la qualité des voies, du système de signalisation et dessémaphores et de publier un rapport sur l'accident tragique devendredi dernier.

Le ministère des Transports aindiqué que les conducteurs des deux trains avaient été interpelléset quatre responsables ferroviaires suspendus à la suite del'accident.

Les accidents ferroviaires ont faitdes centaines de morts et de blessés en Egypte ces dernièresannées. En 2002, 350 personnes avaient été tuées dans l'incendied'un train en Haute-Egypte.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua

Lire aussi

Les dernières réactions            Nombre total de réactions: 0
Sans commentaire.
Voir les commentaires
Votre commentaire
Pseudonyme   Anonyme
Retournez en haut de la page